On parle de nous !

Bruno Le Maire en déplacement à Quiberon

Bruno Le Maire en déplacement à Quiberon ce vendredi 12 octobre

Vers 9 heures  dans le centre-ville de Quiberon, où plusieurs commerces ont été dévastés suite à l'explosion de la brûlerie puis se rendra à la Maison d'Armorine, qui fabrique les célèbres Niniches de Quiberon. Ensuite il s'entretiendra avec des chefs d'entreprises autour de la loi PACTE, adoptée mardi en première lecture à l'Assemblée Nationale et

terminera son déplacement par une réunion privée avec le président de la chambre de commerce et d'industrie du Morbihan.

Le ministre de l'économie visitera les sinistrés suite à l'explosion dans le centre-ville cet été et discutera de la loi PACTE avec des chefs d'entreprise.

Quiberon (56) : quand tourisme rime avec gourmandise

Le tourisme industriel, c'est une autre façon de découvrir une région. En cette fin de saison estivale à Quiberon, les entreprises, qui ouvrent leurs portes ont un lien à la gourmandise. Outre la fameuse conserverie "La Belleiloise", un confiseur accueille aussi les visiteurs.

Avec une météo plutôt instable, voire franchement hostile et la rentrée qui pointe le bout de son nez, c'est comme si l'automne reprenait déjà ses quartiers. Et pour les vacanciers, il faut composer avec la pluie. Alors on oublie la plage et cap sur des activités à l'abri de toute humidité. Et dans ce contexte, le tourisme industriel a le vent en poupe.

Des douceurs pour fondre de plaisir

BRETAGNE
Les niniches, un phare de la gourmandise à Quiberon

Si les niniches de la Maison d’Armorine mesurent une quinzaine de centimètres, c’est parce que la main du grandpère d’Alain Audebert servait de gabarit pour couper le ruban de sucre.
Depuis 1946, la recette de cette sucette aromatisée aux fruits ou au caramel au beurre salé, sacrée meilleur bonbon de France à sa création, n’a pas changé. Le bâtonnet est certes en plastique et non plus en bois et la production est plus automatisée.

Il faut bien cela pour sortir plus d’un million de sucettes par an et 400 tonnes de créations au caramel au beurre salé.
Si le créateur des niniches s’installa à Quiberon avec une planche et deux tréteaux, la Maison d’Armorine offre ses spécialités dans cinq points de vente à travers la Bretagne dont deux à Quiberon.

Quai des saveurs. L'autre atout touristique

La plage n'est pas le seul atout de Quiberon pour occuper les touristes cet été. Un peu plus loin, zone Plein ouest, les entreprises du Quai des saveurs en profitent pour faire découvrir le savoir faire gastronome local et, par la même occasion, fidéliser de nouveaux clients.
Parc artisanal Plein Ouest, Quiberon. L'odeur du chocolat se mélange à celle du poisson. La confiture est à la rescousse et les places de stationnement sont bien garnies. Shorts, tongs, chemises, l'attirail vestimentaire pourrait paraître surprenant à cet endroit. Pourtant, rien d'anormal : ce matin là, le soleil fait grise mine et les gourmands ont trouvé l'excuse imparable pour partir à la découverte du savoirfaire
gastronomique local, au Quai des saveurs. Des confiseries, une cuillère de confiture, une bonne dose de produits de la mer, le programme est alléchant.

Maison d'Armorine : 30.000 visiteurs par an

Quiberon. Dans les coulisses de l'usine à Niniches de la Maison Armorine

Découvrez les Niniches, ces sucettes tout en longueur inscritent au patrimoine culinaire de la France.

Que sont les Niniches ?

En 1946, Yvonne et Raymond Audebert, confiseurs, décident d'implanter leur entreprise familiale à Quiberon, devenu un haut lieu de villégiature. Ils inventent la Niniche au caramel au beurre salé, sucette toute en longueur dont la renommée a aujourd'hui dépassé nos frontières. « Ce nom a été choisi pour que les enfants s'en souviennent », indique Emmanuelle Le Port, responsable de l'espace visite de l'usine, où il est désormais possible

La Niniche, sucette emblématique de La Maison d'Armorine

La Niniche, sucette typique de Quiberon et spécialité désormais référencée au patrimoine culinaire de France sort de la Maison d'Armorine. Le confiseur, chocolatier, biscuitier, confiturier, s'inspire toujours des anciennes recettes qui font son succès.

65 ans d'existence

Créée en 1946 à Quiberon par Raymond et Yvonne Audebert, La Maison d'Armorine, reste l'un des derniers bastions gourmands et artisanaux de Bretagne.
Parti de rien ou presque, au sortir de la Seconde guerre mondiale, avec de la vente ambulante de petites douceurs sur la plage, l'entreprise s'est vite imposée comme une référence dans la confiserie. Aujourd'hui,

Niniches
C'est le produit phare de la marque. « Sa douceur emblématique », confie volontiers Gildas Perron, le directeur commercial.
La niniche, spécialité quiberonnaise, déjà primée «meilleur bonbon de France », serait même « à la genèse» de l'entreprise familiale. « À tel point que, dans le coeur des Quiberonnais, La Maison d'Armorine reste «la niniche », sourit le responsable.
La sucette a beau rester liée à l'identité de la société, elle ne constitue plus le gros de la production. Il s'en produit tout de même l'équivalent d'un million d'unités, chaque année !

Fil rouge

Aujourd'hui, armorines, florentins, et autres salidous et crèmes de salidous ont pris le dessus. Chaque année, ce sont entre 400 et 500 tonnes de confiseries qui sont élaborées au sein de l'entreprise.
Avec, comme fil rouge, bien sûr, le caramel. « Une saveur très à la mode, très tendance, admet Gildas Perron. C'est le caramel qui fait notre légitimité. C'est sur ce produit que nos clients nous attendent. »
Entouré d'un praliné feuilleté, accompagné de nougatine, d'amandes effilées ou de fruits confits, liquide ou dur, ici, le caramel se décline sous toutes ses facettes.

Air France offre les douceurs sucrées de la Maison d'Armorine

Créée en 1946 à Quiberon par Raymond et Yvonne Audebert, La Maison d'Armorine, reste l'un des derniers bastions gourmands et artisanaux de Bretagne. La confiserie a signé un partenariat avec Air France pour ravir les papilles des voyageurs groumands.

Parti de rien ou presque, au sortir de la Seconde guerre mondiale, avec de la vente ambulante de petites douceurs sur la plage, l'entreprise s'est vite imposée comme une référence dans la confiserie.
Aujourd'hui, confiseur, chocolatier, biscuitier, confiturier, la Maison d'Armorine s'inspire toujours des anciennes recettes qui ont fait son succès. À commencer par cette sucette typique de Quiberon et spécialité désormais référencée au patrimoine culinaire de France : la niniche.